fbpx

Rendez-vous au Midburn, la version israélienne du Burning Man !

par | 23 décembre 2021 | En Israël | 0 commentaires

Vous avez entendu parlé du Burning Man, cet évènement phare qui se déroule tous les ans, en plein milieu du désert du Nevada ? 

L’idée est simple : des millions de personnes venues du monde entier se retrouvent pendant une semaine au cœur du désert. Ils vivent en communauté, exposent des œuvres d’art, s’expriment radicalement comme ils et elles le veulent, se font des cadeaux… tout ça en mettant en avant le don, l’échange et le principe du “leave no trace”, laisser aucune trace. 

Le dernier soir, une effigie géante est brûlée, marquant la fin du rassemblement. 

Depuis quelques années, Israël à sa version du Burning Man, le Midburn, jeu de mot avec Midbar qui signifie désert en hébreu ! Le midburn 2021 s’est terminé il y à quelques semaines. 

 

Le Midburn : Burning Man version Israélienne 

La première version israélienne du Burning Man, le Midburn, a eu lieu en 2013 et rassemblait quelques milliers de personnes en plein désert du Néguev.

Les années ont passé et de plus en plus de ‘burners’, terme pour désigner les personnes qui fréquentent les événements reliés aux Burning man, affluent du monde entier, donnant ainsi au Midburn une renommée internationale. 

Le festival a généralement lieu dans le désert du Néguev et se déroule sur presque une semaine. 

Afficher l’image source

Le Midburn, un festival ? 

Certains vous diront que le Midburn est un festival, d’autres refusent d’identifier ainsi ce rassemblement particulier. 

En effet, au Midburn, pas ou peu d’organisation. Ici, ce sont les participants qui doivent proposer quelque chose, pour que quelque chose se passe sur la playa. La playa ? C’est le nom donné à l’espace, là où tous les campements, les camps et les installations artistiques sont installés. La playa est en forme d’arc de cercle, comme vous pouvez le voir ci-dessous. 

Afficher l’image source

Qu’est-ce qu’on y fait ?

Ou plutôt devrait-on demander, qu’est-ce qu’on y vit ? 

Le Midburn n’est pas un événement où l’on vient en tant que spectateur, pour profiter et jouir des activités proposées. Chaque participant est invité à prendre part à l’aventure, en proposant quelque chose à la communauté. 

Pour s’organiser, les burners se regroupent en camp. En Israël par exemple, vous trouverez le camp Shtifale, qui offre des douches aux burners tout sales, Hafla Bafla, où vous pourrez devenir le temps d’un instant roi ou reine d’un pays arabe, ou encore Sunrise Kingdom, qui anime des soirées technos du matin jusqu’au lendemain. 

L’un des principes du Burning Man, qui régit également le Midburn, est l’expression radicale : chacun.e est invité.e à créer, à s’exprimer et à exposer son œuvre ou son installation artistique. 

Afficher l’image source

Afficher l’image source

Aussi, l’argent est totalement banni. Le Midburn est donc l’occasion de redécouvrir une vie où les échanges monétaires ne font plus partie des relations, et de trouver d’autres moyens d’échanger, de troquer, d’apprendre à donner mais aussi à recevoir ! 

Afficher l’image source

 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix-huit − 11 =

logo-oulpan-lavi-parlez-hebreu

Suivez-nous !

Abonnez-vous 

Pin It on Pinterest

Share This